Maman, pense à toi et ne t’oublie pas.

Quand je ne prends pas soin de moi, de mes besoins, j’apprends à mes filles qu’on peut se dénigrer, se maltraiter.
Quand je me fais passer après les autres, je leur apprends que mes envies sont fausses, qu’elles ne sont pas importantes, ou moins importantes, illégitimes, que s’oublier au profit des autres n’est pas grave.
Quand je finis par être frustrée de ne pas m’être écoutée et que je reporte cette frustration sur les autres, je lui apprends qu’on peut se venger, se défouler sur autre chose que la source du problème.
Quand je fais quelque chose à contre-cœur pour elles, je lui fais porter la responsabilité de mon mal-être ensuite. Je ne suis pas quelqu’un de fiable pour elles. Je suis une sacrifiée et cela entraîne un sentiment de culpabilité d’avoir demandé.
Alors maintenant, même si c’est dur, j’essaie. J’essaie d’être honnête avec moi et donc avec les autres. J’essaie de dire Non quand cela ne me convient pas, de trouver un compromis ou un délai.
J’essaie de prendre du temps pour moi sans culpabiliser quand mes batteries sont à plat.
J’apprends pour moi et parce que l’exemple vaut mieux que des discours.
J’apprends pour qu’elles sachent qu’elles peuvent se reposer sur moi. Qu’un Oui est un vrai Oui et qu’un Non n’est pas contre elles. Pour qu’elles me connaissent aussi et que notre relation soit sincère. Je ne souhaite pas qu’elles se retiennent de demander plus tard car elles ne sauront toujours pas si je me sacrifie ou si c’est un vrai Oui.
Et surtout, je ne souhaite pas qu’elles croient que s’oublier, se sacrifier, penser d’abord aux autres est source de bonheur. Je souhaite qu’elles soient épanouies et respectueuses d’elles-même pour donner avec plaisir aux autres, sans contrainte ni regret.
Donner est l’une des plus belles qualités mais pas au détriment de soi.

Les enfants ont des besoins et les parents aussi! Et ce n’est pas parce que leurs besoins sont vitaux et urgents et que nous pouvons reporter les nôtres que nous devons les oublier. Pour remplir leur réservoir, encore faut-il avoir quelque chose à donner.

Prenons soin de nous.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le. Si vous avez d’autres idées, commentez !
On chemine ensemble.

Stéphanie Saincy.mamn-flotte

8 commentaires

  1. Spannende Grafik für alle Social Media Neulinge als Überblick was es alles gibt… und für die Fortgeschrittenen gibt es sicherlich auch noch viel zu entdecken… Danke für diesen ganzheitlichen Ansatz …

  2. So glad you posted these. When I was a teenager, my dad was stationed in Korea and when my much younger brother when down for quiet time, my mom and I would take a break too and watch our favorites (I have no idea what their names are unfortunately). My mom always joked that it was part of my cultural education – homeschoolers can make anything “school,” right?

  3. Je trouve cet article très bien mais, en étant maman solo cela n’est pas si simple, il ya le manque de relai et les moyens financiers qui jouent malheureusement. ..une garde ,ca se paie …,dur de trouver du temps pour soi….

  4. Je suis totalement en ligne !! Impossible de prendre soin des autres si l’on est soi-même vide…
    C’est vrai que ce n’est pas toujours facile à organiser, mais il s’agit déjà d’en être convaincu, de se rendre compte de l’importance que cela revêt, pour nous et pour nos enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *