Quand je te demande de m’écouter.

Quand je te demande de m’écouter et que tu commences à me donner des conseils, je ne me sens pas entendu.
Quand je te demande de m’écouter et que tu me poses des questions, quand tu argumentes, quand tu tentes de m’expliquer ce que je ressens ou ne devrais pas ressentir, je me sens agressé.
Quand je te demande de m’écouter et que tu t’empares de ce que je dis pour tenter de résoudre ce que tu crois être mon problème, aussi étrange que cela puisse paraître, je me sens parfois plus en perdition.
Si tu fais pour moi, tu contribues à ma peur, tu accentues mon inadéquation et peut-être renforces-tu ma dépendance.
Quand je te demande ton écoute, je te demande d’être là, au présent, dans cet instant si fragile où je me cherche dans une parole parfois maladroite, inquiétante, injuste ou chaotique. J’ai besoin de ton oreille, de ta tolérance, de ta patience pour me dire au plus difficile comme au plus léger.
Oui, simplement m’écouter… sans excusation, ni accusation, sans dépossession de ma parole, sans tentative d’appropriation de ce que je te dis.
Écoute, écoute-moi quelquefois !
Tout ce que je te demande, c’est de m’écouter. Au plus proche de moi. Simplement accueillir ce que je tente de te dire, ce que j’essaie de me dire, car c’est cela le plus difficile.
Ne m’interromps pas dans mon murmure, n’aies pas peur de mes tâtonnements et de mes imprécations. Mes contradictions comme mes accusations, aussi injustes soient-elles, sont importantes pour moi.
Je ne me sers pas de toi, mais c’est vrai, j’ai besoin de toi à ce moment-là.
Par ton écoute, je tente de dire ma différence, j’essaie de me faire entendre surtout de moi-même. J’accède ainsi à une parole propre, à une parole mienne, celle dont j’ai été longtemps dépossédé.
Oh non ! Je n’ai pas besoin de conseils ou de réassurances dans ces moments-là ! Je peux agir par moi-même et aussi me tromper. Je ne suis pas impuissant, parfois démuni, découragé, hésitant, pas toujours impotent.
Si tu veux faire pour moi, tu contribues à ma peur, tu accentues mon inadéquation et peut-être renforces-tu ma dépendance.
Quand je me sens écouté, je peux enfin m’entendre.
Quand je me sens écouté, je peux entrer en reliance. Établir des ponts, des passerelles, certes, incertains et fragiles entre mon histoire et mes histoires, mais j’avance.
Je peux relier des événements, articuler entre elles des situations, donner du sens à des rencontres ou simplement accepter mes émotions. Dans la trame de mes interrogations, tisser ainsi l’écoute de ma vie.
Oui, ton écoute peut être passionnante.
S’il te plaît, écoute-moi et entends-moi.
Et, si tu veux parler à ton tour, attends juste un instant, que je puisse terminer et je t’écouterai à mon tour, mieux, surtout si je me suis senti entendu dans cet espace de moi, plus ouvert à toi.

Car vous êtes de jeunes soleils qui se font les dents et vous rayonnerez un jour à votre tour…

Par Jacques Salomé dans Lettres à l’intime de soi, Albin Michel, Octobre 2003

11 commentaires

  1. What i don’t understood is in reality how you’re not really a lot more neatly-favored than you may be now.
    You are so intelligent. You understand thus significantly in terms
    of this topic, produced me individually believe it from numerous varied angles.
    Its like men and women are not fascinated until
    it’s something to do with Woman gaga! Your individual stuffs
    great. Always maintain it up!

  2. Thank you a bunch for sharing this with all
    people you actually know what you are talking about! Bookmarked.
    Kindly also consult with my site =). We may have a hyperlink exchange contract between us

  3. What i do not realize is if truth be told how you’re
    no longer really much more smartly-liked than you might
    be now. You’re so intelligent. You already know thus
    significantly when it comes to this topic, produced me personally consider it
    from a lot of varied angles. Its like men and women are not involved except it’s one
    thing to accomplish with Lady gaga! Your personal stuffs nice.
    At all times take care of it up!

  4. Greetings from California! I’m bored to death at
    work so I decided to browse your website on my iphone during
    lunch break. I really like the information you present here and can’t wait to take a look when I get home.

    I’m surprised at how quick your blog loaded on my mobile
    .. I’m not even using WIFI, just 3G .. Anyhow, excellent blog!

  5. There are two Skillet application shapes, viz. Frame 49A and Shape 49AA. Frame 49A must be filled in by Indian nationals who are situated inside or outside the nation, while Shape 49AA must be utilized by NRIs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *