Nos émotions de parent.

« Il est étrange de constater combien nos propres émotions peuvent nous rester inconnues. Elles se manifestent cependant dans cette exaspération hors de propos vis à vis de nos enfants. Il faut dire que, souvent, ces derniers nous excitent… Est un hasard s’ils sont particulièrement énervés le jour où il ne faut pas nous chatouiller ? A croire qu’ils cherchent les explosions. Oui. Les enfants sont extrêmement sensibles à ce que vivent leurs parents. Par une sorte de télépathie, ils captent les émotions non dites, les tensions. Insécurisés, ils réagissent par des comportements qui vont provoquer l’exaspération des tensions de papa ou maman, jusqu’à leur libération. Plus le parent est inconscient de ses propres émotions, plus ses enfants les prennent en charge, tentent de les exprimer à sa place et le poussent à bout. »
I. Filliozat.

2 commentaires

  1. mais c’est tout à fait ca!! c’est toujours quand on a mal au crane après une journée de taf ou le tel n’a pas cessé de sonner qu’ils ont envie de faire de la musique (flute maracas et autre) alors qu’on aspire a un silence total! meme les araignées n’ont pas le droit de faire de bruit en tissant leur toile!! là les deux se mettent à faire du bruit à se chamailler! et là sort le tonitruant « vos gueule » d’exaspération! oui la mère parfaite n’existe pas! et les gros mots c’est moins grave que ceux qui tapent leurs enfants!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *