Accueil Le parent Le langage non verbal.

Le langage non verbal.

1
13

langage-non-verbalIl s’agit de ce qui n’est pas dit avec des mots, ce qui passe par le corps et ce que le corps nous dit. Le message que nous envoyions à l’autre, nos réactions face à une situation. Rougir, bafouiller, lever les yeux au ciel, trembler, transpirer, détourner le regard… Tous ces petits gestes qui disent comment nous sommes à un moment donné. Ceux qu’on aimerait cacher parfois aussi. Les adultes y prêtent plus ou moins attention. Les enfants y prêtent ÉNORMÉMENT attention. Ils savent lire à travers nos réactions ce que nous pensons. Ils le savent dès la naissance. Instinct de survie.
En tant qu’adulte, nous l’occultons car, pour beaucoup d’entre nous, nous avons perdus notre capacité à nous écouter, à ressentir. Pourtant ces signes sont là. Ils nous disent ce qui nous va ou pas, ce qui est bon ou pas pour nous. Le problème commence lorsque nous disons oui à l’enfant alors que nous pensons non. Lorsque les mots qui viennent ne sont pas le message non verbal que notre corps renvoie. L’enfant qui le voit est perdu. Il entend quelque chose et voit, ressent autre chose. Ne sachant plus quoi faire, il perd confiance en son ressenti et/ou en l’adulte en face de lui. Il se trompe et ne se fait plus confiance. Ou il a le courage de se faire confiance et il se dit que l’adulte n’est pas fiable.
Nous avons le droit de dire non, nous avons le droit de ne pas avoir envie. Acceptons-le puisqu’ils le voient de toute façon. Mettons des mots, expliquons, parlons et surtout écoutons nous. Réapprenons à sentir si oui ou non, telle situation nous convient, pour nous respecter déjà, et transmettre le bon message à l’enfant. L’enfant peut entendre un refus s’il est accompagné et chargé de sens. La confusion d’un message erroné est plus complexe. Il sent que ça ne nous va pas, même si nos mots disent l’inverse, et cela le désoriente. En acceptant de faire avec notre oui verbal, et contre notre message non verbal, il pourra même ressentir de la culpabilité car au fond de lui, il sait que cela ne nous va pas.

Soyons honnêtes avec nous et avec eux. Ne les plaçons dans une position délicate.
Écoutons-nous.

Si vous avez aimé cet article, partagez le. Si vous avez des idées à partager, commentez!
On chemine ensemble.

Stéphanie Saincy.

1 COMMENTAIRE

  1. et c’est épuisant de devoir deviner le ressenti des adultes qui ne s’expriment jamais! toujours à observer leur puré de comportement ! parcqu’au mot , aucune émotion ne sort par des mots! j’en peux plus!

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here