L’écoute active

0
13
ecoute active

Voilà un procédé génial pour les relations en général et aussi pour aider au langage des petits.

En tout cas, sans faire de généralités, ça a très bien fonctionné chez nous! Mes filles ont parlé très tôt et la construction des phrases à vite été très élaborée. Bien sûr d’autres facteurs rentrent en ligne de compte mais le principe est si simple qu’il mérite d’en parler 😉

Alors kesako?
L’écoute active, c’est la reformulation ou la répétition, ni plus ni moins de ce que vient de dire la personne qui nous parle.
Procédé très simpliste qui mérite qu’on y mette la bonne intonation pour ne pas juste répéter comme un robot. Ce serait contre productif !

Concrètement ça donne quoi?
« Je suis fatiguée » devient « ah oui tu es fatiguée ? »
« J’en ai marre de cette situation » donnera « tu en as vraiment assez »
« Je suis triste que… » Donnera « ça t’attriste que.. »
Alors oui, ça fait bizarre au début. Et c’est surtout à ne pas faire à chaque phrase hein, on pourrait finir par croire qu’on s’en fout , qu’on joue au perroquet, qu’on n’a pas d’affect.

Avec les petits enfants, ça donne ça par ex:
« Gâteau » devient « oh oui tu veux un gâteau »
« Manger enco » devient « tu as encore envie de manger »
C’est juste une reformulation qui donne l’exemple d’une phrase complète en somme, sans pression. Le but n’est pas que l’enfant répète bien sûr, juste qu’il se familiarise. Au moment où nous courons de plus en plus, prendre ce temps peut être long à court terme mais bénéfique à long terme. C’est redondant oui et très aidant aussi. Plus on commence tôt et plus l’enfant se sent entendu en prime et soutenu dans ses efforts de langage. La syntaxe et l’accord des verbes passent alors tout seul. 😊

On le fait quand?

Quand l’autre se confie ou que l’enfant nous parle. S’il nous fait confiance pour se livrer, c’est un joli cadeau. Surtout les enfants. En les écoutant petits, même sur des choses anodines, ils apprendront à parler et le feront plus facilement adulte ensuite. Et parler, c’est aussi prendre sa place et oser être soi. Pour les adultes qui ont du mal à se livrer, saisir les opportunités rares vont aussi permettre, en se sentant compris et entendus sans jugement, qu’ils se livrent de nouveau une prochaine fois.

Quels bénéfices ?
En répétant ou reformulant ce que nous dit notre interlocuteur que ce soit un enfant ou un adulte, on passe le message « je t’écoute », « je t’entends ». Et comme nous avons besoin d’être entendus plus que d’être conseillés, cette simple écoute active créé du lien. En créant de la connexion à l’autre, elle nous rapproche donc. En reformulant, cela permet aussi de vérifier que nous avons bien compris. Et si ce n’est pas le cas, l’autre pourra nous le dire plus aisément.

Nous parlons pour être écoutés pas pour qu’on nous réponde. Mais quand l’autre répète, on se sent entendu, c’est tout simple. 😊

Parfois bien sûr, on parle pour avoir de l’aide. J’y reviendrai. Car finalement en parlant et en étant écouté on reformule soi même et on trouve notre solution.

Stéphanie Saincy.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here