Cohabiter tous ensemble.

0
140

L’autre jour, j’ai parlé de la bulle de chacun et j’ai peut être fait passer le mauvais message. Chez nous aussi ça se crêpe le chignon! Melle 5 ans ne va pas à l’école et elles sont donc toutes les 2 gardées à la maison ensemble, H24. Elles s’adorent et elles sont vraiment très liées toutes les 2. Et partager un espace en permanence, ce n’est pas toujours simple loin de là !!

En ce moment, Melle 5 ans en a marre. Elle se fait piquer ses jeux, casser ses installations et envahir son espace. Et quand ça ne suffit pas, sa sœur frustrée de ne pouvoir jouer avec elle commence à la taper. Terrible two merci! Et ce qui l’irrite aussi beaucoup, c’est d’être copiée. Bien sûr cela fait partie du jeu et cela l’amuse beaucoup la plupart du temps mais quand son espace est envahit, ça lui fait trop.
C’est pour ça que je cherche des solutions pour que chacun respecte l’espace de l’autre. Et notamment avec cette histoire de bulle. Chacun son espace vital. À préserver. Leur responsabilité est donc de connaître l’espace dont elles ont besoin, de le signifier et si cela n’est pas entendu, (ce qui est souvent le cas car Melle 2 ans est encore petite pour intégrer ça !) de trouver une solution.

Ce que je propose dans ce cas c’est par exemple d’aller dans sa chambre. Elles ont chacune la leur et dans cet espace elles ont la possibilité de faire ce qui leur va. Là aussi, c’est leur bulle. Elles peuvent décider qui rentre ou pas, et disposer d’un espace bien à elles. Car effectivement en bas, il s’agit de l’espace commun donc on apprend à vivre ensemble. À faire IDÉALEMENT attention au bruit que l’on fait et aux activités des autres.

Parfois c’est pesant pour tout le monde donc sortir de cet espace pour revenir à soi nous aide. Moi y compris!
Donc oui, les cris existent chez nous et la gestion de l’espace est un casse tête en ce moment. Avec les beaux jours être dehors nous aident aussi beaucoup, on se marche moins sur les pieds. Aller au parc et voir d’autres enfants est aussi indispensable pour que chacune trouve sa place en dehors de la famille.
Partager à un âge où ce n’est pas simple. Patienter à un âge où ce n’est pas simple non plus,ça crée des tensions. Se battre pour avoir l’attention et le parent pour elles seules aussi participe à la bonne ambiance  . Dans ce cas ce qui nous aide beaucoup ce sont les temps exclusifs. Des moments d’attention pleine à l’enfant sans interruption extérieure que ce soit l’intendance ou un autre enfant.
La vie de famille et avec une fratrie ce n’est pas de tout repos chez nous non plus. On compose et on ajuste. Une recherche d’équilibre en permanence!

Si vous avez aimé cet article, partagez le. Si vous avez des idées à partager, commentez!
On chemine ensemble.

Stéphanie Saincy

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here