Décaler le rythme des enfants en vacances.

0
1185

Depuis la naissance de Melle 7 ans, j’ai toujours été extrêmement vigilante sur le sommeil. J’en avais un énorme besoin moi-même et c’était impensable de rester bienveillante et détendue et disponible sans. Chez vous aussi j’imagine!

Toujours est-il que depuis sa naissance, j’ai calé mon rythme sur le sien, ou plutôt je me suis toujours fixée comme priorité, avant même les repas, qu’elle dorme assez. Pour moi, un enfant qui dort bien a toujours été la clé. Oui, je sais cela fait grincer des dents tellement nous avons l’impression que cela peut vite se compliquer, qu’on ne contrôle pas les choses etc. Le sommeil est un vrai apprentissage et il se construit étape par étapes les premières années. Néanmoins, il a toujours été mon cheval de bataille: Le sommeil est essentiel.

J’étais tellement vigilante aux horaires comme tout était calé autour de ça, qu’elle dormait très bien, mais on me trouvait un peu rigide, pour ne pas dire beaucoup. mais pour moi, l’heure c’était l’heure. Et c’est toujours le cas aujourd’hui. Melle 7 ans se couche à 19h15 et pour dormir vers 19h30 et Melle 7 ans, dort vers 20h15/30. Oui c’est tôt et c’est ce dont elles ont besoin. Ça me fait courir, je ne vous le cache pas, surtout en mode solo, mais je préfère encore ça que les cris de désespoir de l’enfant chouineur, excité, épuisé et des couchers à rallonge. En fait, c’est un acte de survie et d’égoïsme à la base 🙂 J’assume!

En me replongeant dans des lectures pour des articles que l’on m’a commandé sur le sommeil et les apprentissages, dont je vous reparlerai bientôt, je constate avec une satisfaction non dissimulée que cette régularité est vraiment la clé, et pas juste un acte d’égoïsme ouf!!

Nos rythmes doivent être respectés, autant que possible et que cette régularité est la clé, d’un bon sommeil, d’une meilleur santé et des apprentissages optimisés.

Oui, mais en vacances et le week-end, on se relâche. Oui oui, on en a envie! Moi aussi, elles aussi, et ça nous arrive bien-sûr. Et pourtant cela n’est pas aidant. Nos rythmes biologiques ne dépendent pas des vacances, ils sont là quelques soient les saisons et les jours travaillés ou non. Nos besoins et les leurs restent les mêmes. Il est même démontré que, si vous avez la change, qu’il se décalent avec une grasse matinée, cela n’apporte pas les même bénéfices que se coucher tôt. Se coucher et se lever à heure fixes entraîne un meilleur rythme et une meilleur énergie. Le miracle morning va d’ailleurs vraiment dans ce sens pour moi, si vous ne savez de quoi parle, cliquez ici: https://mamanbienveillante.fr/miracle-morning/

En France, même avec des vacances de 15 jours, il est prouvé que cela est trop peu pour se décaler et se recaler. 🙁 Les enfants arrivent avec un dette de sommeil énorme et souvent nous les laissons décompresser et nous décompressons aussi en les laissant, au moins au début des vacances se coucher plus tard. Sauf que c’est le moment typique où ils ont besoin de combler leur dette de sommeil. Il faut en plus avoir que changer de rythme prend entre 7 à 15 jours, donc … avant la fin des vacances ce ne sera pas bénéfique et en prime, ils n’auront pas le temps de se recaler pour le retour, donc rebelote: fatigue dès la rentrée. Autant vous dire que les week-end, c’est encore plus court et donc encore pire.

Pas de folie alors avec les enfants?

La régularité peut sembler ennuyeuse, redondante, elle peut gêner notre vie de parents que l’on rêverait encore comme notre folle adolescence, ou juste pour souffler des contraintes innombrables de notre quotidien à 1000 à l’heure…certes.

Le cadrage est rassurant pour l’enfant et l’aide à se construire. Il est en plus bénéfique à court terme: enfant moins râleur car moins crevé et plus dynamique, enjoué, le jeu en vaut la chandelle. Les temps de qualité et de lâchage n’ont pas besoin d’être sur le sommeil le soir. La régularité des rythmes est ancrée en nous, en la respectant tout le monde y gagne. Les parents ont des soirées plus longues et pour eux, le couple se retrouve ou le parent solo se repose et se nourrit pendant que les enfants récupèrent.

Et si on tentait pour ces vacances?

 

Stéphanie Saincy

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here