Ecole à la maison et télétravail.

0
2212

Un vrai défi et une grande organisation est nécessaire ! Essayer de ne pas s’arracher les cheveux et même de s’amuser, c’est possible. Après 2 ans d’école à la maison, avec un boulot et des obligations, voilà ce que j’en ai retenu :

Qu’est ce qui est urgent? Qu’est ce qui est important ? 2 questions centrales pour arriver à hiérarchiser les choses.

On ne pourra pas tout faire, à nous de choisir nos combats!

Alors qu’est ce qui compte pour vous?

– Listez les indispensables: tout n’est pas une priorité ! Vous allez vous épuiser sinon.

– Béquillez vous: vous ne savez pas faire? Demandez de l’aide. Tout le monde est dans le même bateau, certains ont des compétences que vous n’avez pas. Demandez conseils autour de vous sur ce qui marche. Serrons nous les coudes.

– Prenez de l’avance: pendant les siestes, le matin avant le réveil, le soir après le coucher. Il est clairement plus facile de bosser au calme quand ils dorment 😅

– Divisez votre temps: pour les apprentissages comme pour le travail la concentration est de courte durée. Alternez votre temps entre loisir et travail. La concentration sera meilleure pour tout le monde et l’efficacité aussi!

– Sortez prendre l’air : la cocotte a vite fait de monter en pression. Un bon bol d’air apaisera tout le monde.

– Revoyez vos objectifs à la baisse: à l’école, l’enseignant a été formé, certes, mais il a aussi 30 élèves à gérer. Vous avez les capacités d’accompagner le vôtre. Pas besoin d’y passer une journée pleine, 2h d’attention pleine peuvent être laaaaargement suffisantes !

– Soyez inventifs : tout est possible, vous gérez votre temps et la journée est longue et riche de possibles.

– Faites une pause : tout le monde sature, on arrête tout. Y a pas d’urgence, il est possible de reprendre plus tard!

– Rigolez : bah oui ça peut être relou, décidez d’en rire et revenez y plus tard. L’école à la maison ce n’est pas du travail non stop, il faut des récrés et des WE et le mercredi et cette fois, vous pouvez le mettre n’importe quel jour ce repos 😁

– Faites confiance : les enfants ont à cœur de bien faire. Ça va venir!

– Étape par étape :  si la montagne vous semble énorme, imaginez ce qu’ils se disent.. on découpe les exercices en mini exercices pour ne pas se décourager.

– Repensez votre temps de travail : c’est une super opportunité de vivre les choses différemment. Vous allez trouver des ressources différentes et vous pourriez être surpris du nombre d’heures si faibles que vous bossez et de tout ce que cela vous permet de faire finalement.

– Plus d’efficacité : aller à l’essentiel. Priorisez. Vous allez voir certains points se règlent tout seul. C’est la magie de la fausse urgence. Ce mail est méga urgent, en temps normal vous auriez répondu en courant entre 2 réunions en 10 minutes. Là vous le voyez 1h après et le problème a été résolu finalement… Nous ne sommes pas si indispensables que ça. Un peu moins de pression sur nos épaules. Les autres aussi ont des compétences. Leur laisser plus de place les met en capacité, ils se reposent moins sur nous. On gagne du temps pour le reste et eux gagnent en confiance et en autonomie 😇

– Fermeté et bienveillance: vous respectez le rythme de vos enfants, il est aussi important qu’ils intègrent progressivement le votre. Le sablier, le timer, l’horloge vont leur permettre de patienter un peu en visualisant le temps restant avant d’être avec vous.

– Lâcher prise : ça ne fonctionne pas? C’est la vie aussi. Ça ira mieux demain… Ou à la reprise d’une vie normale. Tout le monde s’adapte en ce moment, plus ou moins facilement, on se détend. Tout est rattrapable. Il n’a pas réussi son exercice de math, est-ce si grave?

– Optimisez la concentration : coupez votre portable, vos mails quand vous bossez avec votre enfant. Laissez les machines, repas et autre de côté. Si vous pouvez trouver une activité pour les autres enfants et faire un temps d’exclusivité ce sera encore plus productif. Attention pleine. Valable aussi pour vos tâches pro. Moins d’interruption pour plus de concentration.

– Variez: Faites à plusieurs. La force d’entraînement et l’exemple du faire ensemble comme une dynamique de groupe peut être aidant aussi. L’alternance temps d’exclusivité et apprentissage avec l’ensemble de vos enfants est aidante.

– Adaptez vous: Profitez de chaque moment où ils jouent pour bosser. Ne les déconcentrez pas dans leurs tâches et ne faites pas les corvées ou le rangement à ce moment là! En étant à la maison, il y aura toujours un truc qui traîne. Tant pis, lâcher le contrôle. On ne peut pas être partout.

– Savourez l’essentiel. En famille, ensemble, unis, avec ceux que vous aimez, que vous avez choisi, profitez de cette douceur de vivre. Coupez les infos et regardez vous, aimez vous, redécouvrez vous sous un autre jour. Celui du temps suspendu. Cette parenthèse peut être anxiogène ou belle. À vous de décider comment regarder les choses.

On apprend chaque jour. Retenez le positif de cette expérience !

Stéphanie Saincy

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here