Et la chenille devient papillon…

1
13

J’ai erré. J’ai attendu. J’ai étouffé de rage, de frustration. J’ai été triste. J’ai eu peur. Et puis un jour, j’ai déployé mes ailes. Un jour j’étais prête à m’envoler. Tant de belles personnes sur ma route, de prises de conscience et d’amour. L’impression que ma vie démarre à 35 ans. Oser enfin. Être. Vivre. Vibrer. Danser la vie. S’épanouir. Se nourrir de cette joie à en oublier le reste. La réalisation personnelle, quelle libération ! 

Il y a 6 ans pendant la grossesse de Melle 5 ans, j’ai tapé un grand coup dans la fourmilière. Déstabilisée, à vif parfois. Ce chamboulement de la maternité m’a réveillée. L’envie d’avancer sur moi, pour moi et pour elle, puis pour elles. Être cette femme libre, heureuse, épanouie que je souhaite qu’elles deviennent un jour. Être l’exemple. Faire ma part pour moi d’abord et pour rayonner si possible autour. En cerise sur le gâteau.

Chaque jour, je me nourris de mes projets, de mes envies, de mes passions. Cette année 2018 est la réalisation d’années de remise en question. Le bout d’un chemin et le début d’un autre grand voyage magnifique. Voler libre et fière. Après avoir intensément ressenti toutes mes colères et mes frustrations, après avoir pleuré toutes les larmes de mon corps, j’ai accédé enfin à mes peurs les plus profondes. Des peurs viscérales de mourir, de disparaitre, de n’être pas digne d’être aimée ; des peurs enfouies, héritages des générations qui m’ont précédée. Des peurs qui font vivre l’enfer à mon corps ; des peurs qui déclenchent une maladie auto-immune. Des peurs héritées ; de la soumission des femmes aux dictats de la société. L’envie furieuse de vivre et de choisir. Choisir en conscience et non par peur. Choisir pour moi. Rire et danser. Rire et respirer. Rire et avancer. Rire et s’apaiser. Rire et s’alléger. Rire et vivre. Les yeux plissés de ridules qui parlent de ce bonheur qui se dessine sur le visage. Les marques du temps de la joie, plus que celles qui apparaissaient avant entre les sourcils à trop froncer. Sentir la joie et oser la joie. Vibrer. S’ouvrir à soi. Au monde. Aimer la vie. S’aimer soi. Aimer l’autre. Guérir.

Avoir confiance. Tout arrive au bon moment. Et ce moment, c’est maintenant.

Merci.

Stéphanie

1 COMMENTAIRE

  1. Très beau témoignage!!!! Perso, je vais faire 40 ans dans deux mois et je sens le même élan…j’ai compris effectivement que l’amour était inconditionnel et donc que je pouvais être aimée telle que je suis vraiment…et je vais être plus légère et épanouie..et je vais être un bel exemple pour ma fille de 6ans

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here