Introduction à la CNV. Communication Non Violente.

1
656

La CNV , c’est quoi? Une nouvelle façon de communiquer pour transformer les conflits potentiels en  dialogues paisibles. Désamorcer les disputes et établir des rapports bienveillants avec notre entourage. Comprendre le message reçu, briser nos schémas de pensées, savoir dire nos besoins et communiquer avec empathie.

Valable dans nos relations avec les enfants ET avec les adultes.

« Bien plus qu’un processus, c’est un chemin de liberté, de cohérence et de lucidité. » Marshall B. Rosenberg.

La chose primordiale que l’on apprend au premier atelier de CNV, c’est l’AUTOEMPATHIE. Entendez, comment je ME fais du bien, comment je ME prends en compte, comment je ME comprends, de quoi J’ai besoin pour être MOI, en harmonie, bien dans mes pompes. Vaste sujet, mais il s’agit de la base!!

On ne le répétera jamais assez, on ne l’entendra jamais assez, le but, c’est déjà de se centrer. Moi d’abord, Toi ensuite. Non, cela ne fait pas de nous des égoïstes, bien au contraire, je pourrais même pousser le vice jusqu’à dire que c’est lorsque nous ne prenons pas nos besoins au sérieux que nous sommes égoïstes. 😉

Comment être bien avec l’autre si nous ne sommes pas bien avec nous?
Pour être bien avec les autres, apprenons donc avant tout être bien avec nous. Pendant ce module, nous apprenons, réapprenons, à ressentir ce qui nous habite.

Cela se fait en plusieurs étapes:

1.RALENTIR:

Parce que oui, pour sentir, ressentir, il est bon de prendre le temps, surtout quand nous en avons perdu l’habitude. Pour ne pas mélanger nos ressentis, se poser est inévitable. Le but, est d’avoir la possibilité de rentrer en relation avec soi. Pour sentir, puis agir plutôt que réagir.
Etre en contact avec soi, en bannissant les « IL FAUT », « JE DOIS » et en les remplaçant par des « JE CHOISIS », « JE DÉCIDE DE ». Se libérer de la pression que nous nous mettons. Tout un programme donc!

2. O. S. B.D:

OBSERVATION: Faire la différence entre les FAITS, leurs INTERPRÉTATIONS.

SENTIMENTS: c’est ce que je ressens. Je me sens triste, content, apaisé, agacé, fatigué….

BESOINS: Ce dont j’ai besoin. De quoi parle mon émotion,quel besoin caché dois-je assouvir et dont mon émotion m’informe? Ai-je besoin de repos, de calme, de contribuer, d’écoute…?                       

DEMANDE: Apprendre à faire une demande à l’autre pour combler notre besoin. C’est donc rentrer dans une conscience relationnelle avec nous, en comprenant nos besoins pour ensuite les formuler à l’autre et construire une relation en conscience avec lui.

3. LA REFORMULATION:

 » Quand j’entends…(LE FAIT)… Je me sens….(SENTIMENT)… parce que j’ai besoin de…(BESOIN). Je te demande donc  (DEMANDE)… »

En parlant de nous, nous pouvons faire une demande ou trouver un compromis et non plus poser une exigence. En n’accusant personne, personne ne se sentant agressé, la résolution est simplifiée.

Bien sûr, cela n’empêche pas l’autre de dire non à notre requête, il s’agit à son tour de trouver quel est son sentiment, son besoin et sa demande et de faire avec les besoins de chacun.

J’ai aussi appris lors de ce module que le CONFLIT à une base commune avec CONFLUENCE. Il s’agit d’un échange, d’une avancée les uns vers les autres. Et ça, ça me fait réfléchir…

J’ai découvert le CHACAL et la GIRAFE.

Le chacal, qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez et répond du tac au tac, il attaque et croit ce qu’on lui dit de lui.
La Girafe, qui prend de la hauteur, et vit dans un groupe sans soumission ni domination. Qui est dans l’autoempathie et ne dit que ses sentiments et besoins.

Nous pouvons recevoir le message de 4 façons:
En tant que chacal, vers soi, et nous nous accusons.
En tant que chacal, vers l’autre, et nous l’accusons.
Ou en tant que girafe, vers soi, et nous cherchons nos besoins.
Et enfin en girafe vers l’autre, en partageant nos besoins, ou en s’interrogeant sur les besoins de l’autre.

Je vous mets en lien un site génial http://cnv-apprentiegirafe.blogspot.fr/

Pour approfondir encore plus, je vous conseille ce livre super:

Si vous avez aimé cet article, partagez le. Si vous avez d’autres idées, commentez!
On chemine ensemble.

Stéphanie Saincy.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here