Le temps d’exclusivité.

1
505

Les enfants font mieux lorsqu’ils se sentent mieux. Et dans une fratrie, chaque enfant à besoin de se sentir important.

Pas toujours simple dans notre vie de parents à courir dans tous les sens. Si revenir à l’essentiel et simplifier notre vie nous aide, (j’y reviendrai dans un autre article plus tard) ce qui est magique c’est de nourrir nos enfants d’amour. Nourrir d’une attention particulière, sans interruption.

Se donner rendez vous pour un tête à tête.

Les temps d’attention exclusifs font du bien à tout le monde. Quand l’enfant se sent important, valorisé, fratrie ou pas d’ailleurs, il est bien. Nourrit d’amour et d’attention, il coopère plus facilement. Et ce, quelque soit l’âge de nos enfants. Nous y pensons lorsqu’ils sont petits mais en grandissant nous restons toujours leurs parents et ils ont les mêmes besoins d’attention inhérents à chaque être humain. En leur donnant cette attention valorisante en amont, ils sont aussi moins enclin à la chercher avec des comportements pas toujours agréables quand ils se sentent « oubliés ».

Nous avons certes des vies bien remplies mais ces instants fugaces avec nos enfants ne vont durer qu’un temps.

Pas besoin d’y passer des heures. Vous trouverez le rythme qui est possible pour vous. Que ce soit l’histoire le soir en mode câlin à 2, une sortie le weekend, un repas ou autre. Juste ce temps que pour lui et puis vous verrez, pour vous aussi!!
Nous avons plusieurs rituels chez nous qui s’étalent pendant la sieste, le temps calme, quand l’une joue seule et pas l’autre. Et dernièrement, nous avons instauré le mardi soir, pour valoriser Melle 6 ans en tant que « grande », une soirée toutes les 2, une heure de jeux et de couchage plus tard que sa sœur. Ce temps, lovées ensemble dans le canapé, la nourrit et me nourrit, on joue on discute, elle choisit le programme.

La complicité se renforce et ensuite réservoir plein chacun se sent aimé, soutenu, entendu, et tout le reste ensuite se passe tellement mieux que ce serait dommage de s’en priver!

Et vous quels sont vos rituels de temps d’exclusivité ?

Voici les recommandations, par âge, que l’on trouve en discipline positive, tout en sachant que c’est juste pour vous donner une référence et non quelque chose de figé !
2-6 ans : 10 min/jour
7-12 ans au moins 30 min par semaine
>13 ans : une fois par mois une activité dédiée.

Stéphanie Saincy.

1 COMMENTAIRE

  1. Mon grand garçon a 6 ans et son petit frère un an et demi. Malgré les 5 ans d’écart , ils s’entendent à merveille. Avec mon grand, on se réserve un gouter en tête à tête dans un salon de thé. On adooooore c’est notre moment privilégié 🙂
    Sonia Danse prénatale

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here