Les réflexes primaires

2
131
Birth.

Les réflexes primaires ou primitifs sont des mouvements automatiques et stéréotypés, qui sont nécessaires au fœtus pour se mouvoir in-utero et se préparer à naître.

Après la naissance ils aident le bébé à renforcer le tonus musculaire nécessaire à son développement moteur, ce qui lui procurera une disponibilité posturale, intellectuelle ainsi qu’un état de sécurité intérieure.

Tous les réflexes sont normalement intégrés progressivement, vers deux ans.

 

Un enfant qui a bien intégré tous les réflexes, aura une assurance et une confiance qui lui permettront d’approcher le monde avec curiosité et ouverture.

Toutefois, le rythme de notre société ne correspond souvent pas à celui de l’évolution de notre espèce et l’enfant est poussé à « bruler les étapes », voir à en sauter certaines, qui sont vitales pour le développement de son système nerveux (ramper, marcher à quatre pattes…).

 

Si certains réflexes ne sont pas intégrés ou sont peu développes, l’individu mettra en place des compensations au niveau physique, qui auront des répercussions aussi sur le plan psychique et émotionnel.

 

Parmi les causes d’un ou plusieurs réflexes non intégrés :

  • Naissance prématurée ou difficile (césarienne, forceps, etc.)
  • Manque de stimulation de la part de l’entourage de l’enfant
  • Beaucoup de temps passé dans le transat ou dans le trotteur, au lieu de bouger librement au sol
  • Maladie infantile grave

 

Grâce au programme de RMT™ (Rhythmic Movement Training™), mis au point par des professionnels de l’éducation et de la santé, il est possible d’intégrer les réflexes primaires à tout âge.

Développé dans les années ’70, le RMT™ est basé sur la répétition des mouvements que les bébés et les enfants font naturellement et qui sont bénéfiques pour le développement du système nerveux.

Chez les enfants et les jeunes, le RMT™ est un remède efficace en cas de :

  • Troubles de l’apprentissage (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie, dyscalculie, dysorthographie)
  • Troubles de la concentration et de la mémorisation
  • Troubles du sommeil
  • Enurésie
  • Hyperactivité et hypersensibilité
  • Anxiété et panique
  • Instabilité émotive
  • Manque de confiance en soi
  • Mauvaise posture et manque de coordination

 

A travers une série de tests spécifiques, il est possible de repérer les réflexes peu développés ou pas acquis et de les intégrer à travers des simples mouvements à pratiquer chez soi, seuls ou à l’aide d’un partenaire.

 

Annalisa Mancini

Consultante en Intégration des Réflexes Primaires

Sophrologue-Relaxologue

Thérapeute en Relation d’Aide

Consultations en cabinet (Saint Germain en Laye) ou à domicile. Tél : 06 64 13 33 25

annalisamancini-therapies.com

2 Commentaires

  1. Ce champ de compétence est réservé à la psychomotricité qui est un diplôme reconnu par l’État !
    Une personne non professionnelle n’est pas apte à parler de ce genre de problématique.
    Je rappelle à toute les personnes pouvant lire ce commentaire qu’il est indispensable de se renseigner sur les informations qu’un inconnu non diplômé ou possédant un diplôme « sortant de nul part » peut prodiguer.

  2. Bonjour,
    Merci pour votre commentaire.
    Je vous rassure, le Rhythmic Movement Training International ne veut pas se substituer à d’autres disciplines. En même temps, le travail sur les réflexes primaires (encore peu connu peut-être), s’avère très complémentaire avec le travail dans différents domaines (notamment la psychomotricité, dont le décret de compétences a en effet différents points en commun avec celui du RMTi).
    Je travaille régulièrement avec des spécialistes (orthophonistes, psychomotriciens, ostéopathes, pédiatres): il y a un respect mutuel du domaine de chacun, personne ne veut se substituer à l’autre : au contraire, nous savons que cette synergie est précieuse, car elle permet au client de progresser plus rapidement que s’il ne consultait que l’un de nous.
    Précision concernant le diplôme : pour obtenir sa certification par le RMTi, le thérapeute doit suivre des formations pendant trois ans, formations qui comptent des bases d’anatomie et de physiologie, outre que bien sûr l’étude détaillé des réflexes primaires et l’apprentissage des modalités d’intégration de ces réflexes. Avant d’être certifié, le candidat est aussi tenu à produire des études de cas qui sont examinés par une commission spécifique. Une fois obtenu son diplôme, s’il veut en garder l’officialité, le thérapeute est obligé à suivre régulièrement des spécialisations et des mises à jour.
    Je reste à votre disposition pour tout échange et, pour des plus amples informations, je vous invite à visiter le site officiel du RMTi : https://rhythmicmovement.org
    Bien cordialement,
    Annalisa Mancini

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here