Montessori: l’intérêt de la vie pratique.

0
410
montessorifamily — presser une éponge

À la sortie de l’école, nos enfants accourent pour nous raconter leurs fiertés du jour. « Aujourd’hui la maîtresse m’a présenté le travail de presser une éponge et je l’ai fait plusieurs fois ».

Presser une éponge à l’école? 

Une interrogation justifiée.

Nous entrons dans l’aire de la vie pratique d’une école à pédagogie Montessori.

À la maison des enfants, les enfants commencent leurs rentrées par les activités de vie pratique.

Ces exercices viennent servir l’enfant dans ses besoins les plus profonds. 

Ils vont lui permettre d’acquérir une autonomie, une adaptation à son groupe, à son environnement, de construire en lui sa confiance en soi et son estime de soi.

Le matériel appelé des « aides à la vie » par Maria Montessori, sont adaptés à la taille et à la force de l’enfant afin qu’ils soient confiants pour accéder au travail dans de bonnes conditions.

Il est à la portée des enfants sur des petits plateaux installés sur des étagères.

Le matériel présente une progression de difficultés de gauche à droite.

Ils sont toujours en un seul exemplaire, cela travaille la patience mais aussi éviter la compétition, la comparaison entre les enfants.

Un des points essentiels de la vie pratique va être l’analyse des mouvements. 

L’enfant affine son geste grâce aux différents travaux effectués.

Comme par exemple, le travail de presser une éponge.

Cette activité se présente avec deux bols sur un plateau, une serviette et un petit seau.

La maîtresse va présenter cette activité avec des gestes précis et lents.

Dans cette activité le but n’étant pas d’essorer une éponge, mais c’est de constater différentes étapes et de travailler la motricité.

Tout d’abord attendre et constater que l’éponge s’imbibe d’eau dans le bol, l’éponge devient plus épaisse et plus lourde ;

Ensuite prendre l’éponge du bout des doigts, attendre qu’elle s’égoutte afin de se diriger vers l’autre bol pour le presser lentement et revenir sur le premier bol pour continuer jusqu’à ce qu’il soit vide.

Ce travail demande vraiment pour l’enfant une concentration et une précision au niveau de ses gestes, qu’il acquiera au fur et à mesure qu’il répétera son travail.

Ceci développera sa satisfaction personnelle.

La vie pratique est le début d’un apprentissage vivant pour l’enfant, se déplacer dans l’ambiance, choisir son travail, aller jusqu’au bout des choses. 

C’est merveilleux de vivre des moments de joies autour de ses activités qui paraissent pour nous adultes si futiles et pour ses enfants si grandioses.

 

Montessorifamily — Éducatrice Montessori diplômée AMI
Sihame Chahid — montessorifamily.fr
Educatrice Montessori diplômée par l’AMI

 

montessori, vie pratique, bienveillance, apprentissage, grandir, éduquer, école, ecole alternative, pedagogie

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here