Plus on écoute un enfant, et plus il parle.

0
11

enfant-parle-vite-debitÇa parait tout bête, logique. Et pourtant ça fait toujours du bien de l’entendre.
C’est assez prenant d’écouter un enfant lorsque nous ne l’avons pas été. Dérangeant même. Ce petit être qui se permet de nous reprendre, de donner son avis, d’exprimer ses émotions. Ça titille. Ça titille d’autant plus quand on sent le regard des autres. J’écoute mes filles et elles me le rendent bien. Elles parlent beaucoup et protestent, elles désirent ardemment exister et décider elles aussi. Logique pour un adulte, moins pour un enfant pour qui l’on trouve ça gênant qu’il se manifeste, on prend ses envies pour des exigences et on les appelle des enfants rois. Ils n’auraient donc même pas le droit de demander? Est ce que cela ne nous dérange pas uniquement car nous ne nous permettons pas la même chose?
Je suis fière, qu’elles s’expriment, qu’elles osent être. Et pourtant c’est prenant. Que c’est épuisant parfois!! Avant d’avoir des enfants, je me disais qu’ils devraient filer droit. Que j’en ai parcouru du chemin depuis ce temps là! La réalité s’est imposée comme une évidence. Et non sans mal aussi. Se remettre en question. Tâtonner. Revoir notre naturel qu’on confondait avec nos conditionnements. C’est épuisant!!
E-PUI-SANT. Et chaque jour, on avance. Chaque jour de nouveaux réflexes arrivent et même si chaque jour de nouveaux défis, de nouvelles situations nous poussent encore dans nos retranchements, gardons confiance dans le fait que nous avançons, toujours. Chaque jour. Même sans le voir. Même quand on doute. Surtout quand on doute?!
Je ne fais pas exception, je passe par des phases de doutes et de découragement, il y a les bons et les mauvais jours. Des jours qui coulent et des jours ou je coule sous les exigences.
Créer de nouveaux réflexes n’est pas quelque chose de rectiligne et d’autant plus que les enfants changent chaque jour aussi. Nous finissons par devenir des chefs de l’adaptation!

Si vous avez aimé cet article, partagez le. Si vous avez des idées, commentez!         On chemine ensemble.

Stéphanie Saincy.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here